L’interview décalée de la semaine – part III

 

wuha anto trafalgar

Photo par : Trafalgar Magazine x HDT Photography 

Introduction

On continue cette semaine les présentations avec Antonin, l’homme de l’ombre, qui anime le blog depuis quelques semaines. Aujourd’hui il passe sur le devant de la scène avec son Interview décalée.

Antonin en quelques lignes

Formé à l’ECAM Lyon, Antonin Mathez est le deuxième initiateur du projet Wuha.

Il est ingénieur et fait parti de la grande famille des ECAM Alumni, ces personnes qui ont officiellement obtenues leurs diplômes après 5 années d’étude. Lui, l’a eu en presque 6 ans mais ça compte quand même !

Brillant élève au Lycée, il passe les classes préparatoires en sous marin pour intégrer l’ECAM en 2011. « Le jour où l’on m’a démontré mathématiquement que les boules étaient carrées j’ai lâché prise… alors que je suis un grand amateur de pétanque ! » nous raconte t-il assez ému du chemin parcouru.

Durant ces 3 années d’école d’ingénieurs, il développe sa maitrise technique – car il doit avoir son diplôme. Il se découvre de nombreuses autres compétences utiles qu’il développe d’une part en tant que responsable communication et sponsors du club Shell ; et d’autre part à travers ses négociations ardues pour montrer à ses professeurs qu’il mérite des bonnes notes.

On l’a compris: Antonin sait vendre (enfin presque). Notre équipe se demande encore quand est ce qu’il arrivera à négocier un ordi de travail avec Président Sacha .

Maintenant il est responsable de la communication et de la commercialisation chez Wuha. Heureusement, notre solution est tellement innovante que nos prospects seront tout de suite convaincus ! Voici Antonin en 6 questions décalées.

L’interview

Si tu devais te décrire en 3 mots ?

Sociable, créatif et persévérant.

Et un peu audacieux car il fallait avoir du cran de se lancer dans une startup IT alors que j’ai jamais réussi à faire une boucle en tant que en classe prépa (rires).

Pour toi, qu’est ce que représente Wuha ?

Wuha c’est un peu mon premier enfant, même si c’est assez bizarre de l’avoir fait avec Sacha. J’espère que l’on sera cette boite à idées que l’on veut tant être. En même temps on a l’équipe, la motivation et l’énergie pour réussir ! Donc je ne me fais pas de soucis.

Qu’est ce qu’il te plait dans cette startup ?

Tout d’abord l’équipe, chacun est complémentaire aux autres ce qui fait une grande force dans le projet ! Le cadre est super, l’idée est géniale (normale c’est la nôtre !). Et travailler pour sa propre idée ça n’a vraiment pas de prix.

Où penses tu être dans 5 ans ?

Si c’est pour le travail je serai dans mon bureau à Confluence ou à Saclay ou à San Francisco, dans tous les cas il sera au dernier étage !

Si c’est pendant les vacances (un mot très rare dans le vocabulaire des entrepreneurs, ndlr), je serai probablement en train de siroter mon Cuba Libre en attendant mes associés finir leurs courses de Yacht.

Quel est ton personnage Marvel (ou DC) préféré ?

Green Lantern OF COURSE ! Imagine que tout ce que t’imagine se dessine, tu peux tout faire juste par ta volonté. Et tu as toute l’intelligence du « Corps » des Green Lantern. Et tu peux voyager dans l’univers.

Et si j’étais flambeur je serai l’Homme des Miracles ou Dr Manhattan (cf : Top 20 des plus puissants personnages Marvel)

Quel est ton Motto ?

 «  There is no I in TEAM »  .

Quand on est une équipe, on se sert les coudes.

Cela rejoint un peu ma façon de penser avec cette histoire très connue :

C’est l’histoire de quatre personnes nommées Tout le mondeQuelqu’unN’importe qui et Personne.
Il y avait une chose importante à faire et tout le monde était sûr que quelqu’un allait le faire. N’importe qui aurait pu le faire, mais personne l’a fait.
Quelqu’un était en colère parce qu’il pensait que c’était l’affaire de tout le mondeTout le monde pensait que n’importe qui pourrait le faire, mais personne a pris conscience que tout le monde ne le ferait pas.

Le résultat ?

Tout le monde était en colère contre quelqu’un parce que personne a fait ce que n’importe qui aurait pu faire!

Okay ça n’a rien à voir mais je voulais placer cette petite histoire que je trouve trop cool et qui parle de l’entraide et l’esprit d’équipe.

 

 

1 réponse
  1. Jean Pierre Vuldy
    Jean Pierre Vuldy says:

    « The is no I in team », Antonin vous a caché ses qualités de basketeur de génie. Cette phrase, il l’a doit à Mr D. Les 3 mots qui le définisse pour ses teamates seraient:
    – Sacrifice
    – Chien fou
    – And last but not least BEAU GOSSE, pas vu un aussi joli minoi depuis Josh Hartnett dans Pearl Harbour!!!

    Come on guy’s, faites nous rêver

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *